Le film du siecle la nullité d l'année le coin de la bd l'oeil du collégien
A LA UNE / LES YEUX ROUGES
CINEMA / LES YEUX ROUGES
TELEVISION / LES YEUX ROUGES
DVD / LES YEUX ROUGES
FESTIVALS / LES YEUX ROUGES
WEB / LES YEUX ROUGES
ARCHIVES / LES YEUX ROUGES

Entre les murs

DIMANCHE 7 FEVRIER 2010 / 00H35 / ARTE Les Lapins font le mur, Bartek Konopka et Piotr Rosolowski. Entre 1961 et 1989, Berlin était séparé par un mur. Mais qui sait que, dans ce no man’s land entre les deux morceaux de villes, vivaient des milliers de lapins ?

Le mur de Berlin, quelle chose incompréhensible! Pourtant, on s'y était habitué, pendant des dizaines d'années, puis on a oublié. Les lapins ont fréquenté le mur de très près. Ils étaient des dizaines de milliers à occuper le le no man's land que les autorités de la RDA avaient aménagé pour pouvoir tirer sur les fuyards. A l'abri des prédateurs, longtemps livrés à eux-mêmes, ils y pullulaient. Et toute cette société de lapins a eu son point de vue sur l'ouvrage de police frontalière.



Les Lapins font le mur,
d'ailleurs nominé pour l'Oscal du meilleur documentaire 2010, construit une narration très originale, surprenante et souvent irrésistible. Le ton caressant et faussement lénifiant de la voix off est à mi-chemin du documentaire animalier et du conte pour enfants. Les explications lapinesques produisent un effet comique certain : Erich Honecker ? Un véritable ami des bêtes, puisqu'il fait rehausser le mur de protection de la prairie des lapins: «Il fit tout ce qui était en son pouvoir pour faire de la prairie un habitat optimal.» Avant d'ordonner de les abattre massivement et d'empoisonner l'herbe.

En contrepoint, des interviews de témoins, eux bien humains, détaillent le phénomène. Le spectateur se surprend à s'intéresser aux galeries (jusqu'à 500 mètres pour un seul terrier, franchissant la frontière RDA-RFA), voire à se prendre d'affection pour ces petites bêtes, exactement comme pour n'importe quel documentaire animalier.

Grinçant

tv_rabbitalaberlin1.jpg
Mais derrière l'anecdotique plaisant de la vie des lapins, on mesure peu à peu le poids de la séparation à partir de 1961, on ressent la violence de la déchirure. Le discours ingénu des lapins fait écho à celui d'une dictature où l'absurde devenait la norme. Décalé, le récit rend perceptible l'impression d'insignifiance des individus face aux événements historiques qui les dépassent. De badin, il devient grinçant, profond.

Les philosophes des Lumières faisaient intervenir des personnages extérieurs, Micromégas l'extraterrestre, Usbek le persan, pour faire comprendre à leurs contemporains le grotesque révoltant de leurs sociétés. Bartek Konopka ne procède pas autrement. Une réussite.
Au fil des années, les lapins devinrent un enjeu entre Est et Ouest. ©DR


Antonin Otchak,
le 4 février 2010


Les lapins font le mur (Rabbit à la Berlin), de Bartek Konopka
Allemagne / Pologne, 2009 ; 50 mn. MS Films / Arte / RBB / TVP
Diffusion le dimanche 7 février 2010, à 00h35, sur Arte.

 
 
 

LES YEUX ROUGES