Le film du siecle la nullité d l'année le coin de la bd l'oeil du collégien
A LA UNE / LES YEUX ROUGES
CINEMA / LES YEUX ROUGES
TELEVISION / LES YEUX ROUGES
DVD / LES YEUX ROUGES
FESTIVALS / LES YEUX ROUGES
WEB / LES YEUX ROUGES
ARCHIVES / LES YEUX ROUGES
Imprimer Envoyer
La propagande Arthus-Bertrand

EN SALLES  EN DVD  SUR LE WEB    Home, le film-message de Yann Arthus-Bertrand sur l’avenir de la planète, est visible dès aujourd’hui et sur tous les écrans, dans plus de 180 pays.

Dix-huit mois de tournage en hélicoptère, 500 heures de rush, un budget de 12 millions d’euros et, surtout, une diffusion partout en même temps dans le monde (181 pays, 81 chaînes de télévision, YouTube, en six langues)… Home c’est d’abord un projet fou. Porté par le groupe PPR, sonmécène, et la force de distribution d’EuropaCorp (Luc Besson), Yann Arthus-Bertrand a réalisé son rêve.

cine_home1.jpg

Faire un film vu du ciel, sur la planète Terre, pour mettre en garde le monde sur la fragilité de notre environnement. «J’ai les jetons», balançait l’intéressé lors de l’unique projection de presse, l’avant-veille du lancement. On le comprend. Car avec un tel plan de diffusion, il fallait que le résultat soit à la hauteur.
«Si on veut vraiment avoir un impact, il faut que ce film soit vu par un maximum de gens. On s'est fixé 100 millions de spectateurs parce qu'il fallait se donner un objectif... mais on espère faire plus», confie-t-il, espérant «une prise de consience massive, dure et brutale».

Il est difficile de ne pas se laisser happer par la beauté des images que nous offre le photographe : depuis les volcans en fusion jusqu’à la barrière de corail, depuis les balles de coton burkinabées jusqu’à la nuit électrique de Los Angeles, le spectateur le plus blasé ne peut que rester scotché sur son siège devant tant de beauté «brute». Surtout que beaucoup de ces images ne lui seront jamais accessibles.



Mais… Aussi convaincu qu’on soit de l’utilité de passer le message écolo au plus grand nombre, la méthode manque de subtilité. La narration assurée par Jacques Gamblin, au ton lénifiant («Le miracle de la vie…»), l’usage de phrases qui reviennent comme des slogans et surtout l’omniprésence d’une bande-son simplette (violons et chœurs sur les images de nature, percussions et mélodie angoissante sur les images de pollution) font de Home un film de propagande plus qu’une œuvre documentaire.

C.P.

Home, de Yann Arthus-Bertrand
France, 2009, 120 mn. Elzevir Films / EuropaCorp / PPR
Sortie en salles le vendredi 5 juin 2009 et diffusion ce même jour, à 20h35, sur France 2 (suivi d’un débat avec le réalisateur), et sur YouTube, gratuitement pendant dix jours. Plusieurs projections publiques en plein air : à 22h30 sur le Champ-de-Mars, à Paris. Mais également à Central Park, New York, à Trafalgar Square, Londres...

SUCCES SUR FRANCE 2
# Mission accomplie pour France 2, à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Environnement: plus de 8 millions de téléspectateurs étaient au rendez-vous de Home hier soir (14,3 points d’audience), avec une part d’audience de 33%.
# Le débat de deuxième partie de soirée «Comment sauver la planète», présenté par Yves Calvi, a réuni également de nombreux téléspectateurs. Plus de trois 3 millions (5.4 points d’audience) avec une part d’audience de 20,6%.
# Lire aussi «La stratégie globale de Yann Arthus-Bertrand».



 
 
 

LES YEUX ROUGES