Le film du siecle la nullité d l'année le coin de la bd l'oeil du collégien
A LA UNE / LES YEUX ROUGES
CINEMA / LES YEUX ROUGES
TELEVISION / LES YEUX ROUGES
DVD / LES YEUX ROUGES
FESTIVALS / LES YEUX ROUGES
WEB / LES YEUX ROUGES
ARCHIVES / LES YEUX ROUGES
Imprimer Envoyer
Les coulisses des services secrets

SUNNY SIDE OF THE DOC Program 33 présentait jeudi une ambitieuse mini-série documentaire en quatre épisodes : Histoire des services secrets français.

Le documentaire retrace soixante-dix ans d’affaires, de 1939 à 2009 à travers le prisme du rapport tumultueux entre le pouvoir politique et les différents services (DGSE, DST...), aujourd’hui fusionnés à la suite de la réforme initiée par Nicolas Sarkozy.

Outre le fait qu’il révèle d’inattendues mécompréhensions entre le pouvoir et son «bras armé», l’intérêt de ce documentaire est de prendre à bras le corps la question cinématographique du voir : comment montrer ce qui n’existe pas? Car s’il existe des images, filmées par les intéressés, elles sont classées «secret défense».

La réponse est simple : l’effet Kouletchov. On sait que ce biais cognitif identifié depuis les années 1920 amène le spectateur à interpréter inconsciemment les images dans leur succession et non indépendamment les unes des autres. Autrement dit, les images ne prennent leur sens, leur connotation, que les unes par rapport aux autres. C’est tout l’art du montage.

fest_ssd2010_6

Des plans suggestifs servent à orienter la narration quand les images d'archives manquent. ©Program 33

Le réalisateur, David Korn-Brzorza, a donc entrepris un énorme travail de recherche dans les archives de l’INA et de Gaumont/Pathé pour dénicher ce qu’il appelle des «plans suggestifs». Par exemple des plans de l’Elysée de nuit ou des plans de Pompidou écrivant à son bureau à travers une vitre, avec des avant-plans dans le cadre comme s’il s’agissait d’images volées, pour incarner l’atmosphère de secret et de suspicion amenée par la narration.

La difficulté est allée croissant au fur et à mesure qu’il se rapprochait de notre ère du tout-communicationnel, les présidents français se laissant de moins en moins filmer dans leur quotidien, jusqu’au verrouillage total sous Jacques Chirac.

D’autres astuces telles que les animations (révélation progressive d’un texte imprimé à l’écran, filature reconstituée) ont permis de mettre en image ce qui n’existe pas. Mais le plus beau reste encore d’avoir pu mettre la main sur certaines images elles-mêmes ! En effet, à force de patience, l’équipe a su gagner la confiance des services et sortir certaines images classées, totalement inédites.


Paul Eolienne

Histoire des services secrets français, écrit par Jean Guisnel et réalisé par David Korn-Brzorza
France, 2010, 4x52 mn. Program 33 / France TV
Diffusion à la rentrée sur France 5.

SOUS LES PAVÉS, LA PLAGE
Program 33 présentait également une série sur l’âge d’or des années 60 vu par le prisme très original de cinq plages et de leurs sous-cultures : surf à Malibu (Etats-Unis), jet set à Capri (Italie), Bardot à St-Tropez (France), vroum vroum automobile à Daytona, bossa nova à Copacabana (Brésil). Sur France Télévisions à la rentrée.



 
 
 

LES YEUX ROUGES