Le film du siecle la nullité d l'année le coin de la bd l'oeil du collégien
A LA UNE / LES YEUX ROUGES
CINEMA / LES YEUX ROUGES
TELEVISION / LES YEUX ROUGES
DVD / LES YEUX ROUGES
FESTIVALS / LES YEUX ROUGES
WEB / LES YEUX ROUGES
ARCHIVES / LES YEUX ROUGES
Imprimer Envoyer
L'homme n'est pas si bête

EN SALLES  L’âge de stupidité, Franny Armstrong. 700 cinémas, dans 60 pays, chanteront ce soir le même film.

cine_agestupidite2.jpg
Peter Postlethwaite incarne le dernier homme sur Terre. Un archiviste qui se demande comment on en est arrivés là. ©DR

2055. La terre est foutue, inondée par endroits, brûlée à d’autres, les océans sont complètement pollués… L’acteur britannique Peter Postlethwaite (Usual Suspects, Les Virtuoses) est l’un des rares survivants. Il a conservé dans sa tour, des tonnes d’archives, des rapports, des documentaires, des reportages, qui nous alertaient de la situation vers laquelle nous allions si nous ne changions pas nos habitudes.



Alors qu’il se demande pourquoi nous n’avons rien fait pour nous sauver, il propose quelques extraits savamment mixés de ses archives de 2008. Au final, le spectateur peut se faire une idée assez précise des défis écolos (même si, et c’est dommage, il n’est pas fait mention du nucléaire) et à comprendre que ses actes ont un impact à l’échelle mondiale.

N’allez pas croire que c’est un énième film-documentaire déprimant sur l’environnement (et croyez-moi, je sais de quoi je parle!). Tous ces extraits diffusés depuis l’an 2055 nous font sortir du cinéma en nous disant : «Il est encore temps d’agir». Un message que Yann Arthus-Bertrand diffusait aussi à la fin de Home.

 
 100% INTERNET
# Aucun budget publicitaire : l’équipe du film compte sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Bebo, MySpace) et les écolos pour faire la promo du film.
# Des producteurs amateurs : L'Age de la stupidité a été produit via un appel à fonds diffusé sur Internet. Le financement s'est effectué par la vente d'actions à plus de 220 individus et groupes qui se soucient du changement climatique. La production a réuni 450000£.

Une avant-première solaire

Peter nous parle depuis un futur proche, mais ce qu’il nous montre est bien réel et actuel : le lobby anti-éolien, les conséquences de l’ouragan Katrina, le témoignage d’un vieux guide français du Mont Blanc qui voit chaque année la calotte glacière reculer de 7 à 10 mètres, les dégâts de l’implantation des usines de pétrole au Nigeria, les compagnies aérienne low-cost, le lobby du pétrole et les conséquences de la guerre en Irak sur le population : tout cela n’a rien d’une fiction !

cine_agestupidite1.jpg
cine_agestupidite3.jpg
La mer de glace, près de Chamonix, dans les Alpes françaises. Chaque année, le glacier recule de plusieurs mètres et seules des échelles accrochées à la paroi rocheuse permettent d’y accéder. A droite, une projection en 2055. ©DR

Tout le monde est incité à aller voir le film dans son cinéma le plus proche, sans utiliser de pétrole pour s’y rendre. Quand le long-métrage de Franny Armstrong a été présenté en avant-première à Londres en février, l'acteur Pete Postlethwaite, s’y est rendu à bord d'une voiture fonctionnant à l'énergie solaire.

Le film, lui, était diffusé sous un chapiteau fonctionnant à l'énergie solaire. Les organisateurs de l'évènement ont d'ailleurs cherché à décourager les personnes qui auraient voulu venir à Londres pour la projection du film, afin de réduire la pollution que causerait leur déplacement!

Julie Marchand

L’âge de stupidité, de Franny Armstrong
Royaume-Uni, 2009, 89 mn. Spanner Films.
Projection mondiale unique les lundi 21 et mardi 22 septembre 2009 : la liste complète.


 
 
 

LES YEUX ROUGES